CLEVELAND - Sans pitié et invincibles en ce moment, les Indians de Cleveland ont à nouveau refusé de perdre.

Grâce à une victoire écrasante de 11-0 contre les Tigers de Detroit, lundi soir, les Indians ont remporté un 19e match de suite, la plus longue séquence victorieuse depuis 2002.

Francisco Lindor a produit trois points grâce à un triple contre le lanceur recrue Myles Jaye (0-1), en deuxième manche. Les Indians n'ont pas perdu une partie depuis le 23 août et ils se retrouvent à un gain d'égaler un record qui a tenu pendant 101 ans.

Les champions en titre de l'Américaine ont dominé leurs adversaires 132-32 au chapitre des points lors de leur série de victoires, incluant six blanchissages.

Carlos Carrasco (15-6) a retiré neuf frappeurs sur des prises en six manches au monticule. Il a également obtenu un 200e retrait au bâton cette saison, ce qui le place dans le top-10 des Majeures à ce chapitre.

Lindor a produit quatre points et Jose Ramirez a claqué une longue balle de deux points pour les Indians. Ramirez s'est cependant blessé à l'avant-bras gauche lorsqu'il a été atteint par un tir de Warwick Saupold et il a quitté la rencontre.

Les Jays tiennent le coup et protègent leur avance
Sommaire

Darwin Barney fait presque tout pour les Blue Jays de Toronto dernièrement.

Même faire rire de lui.

Barney a cogné un double en deuxième manche, aidant les Blue Jays à vaincre les Orioles de Baltimore 4-3, lundi soir, et il a effectué une piètre course au troisième but lorsque Adam Jones a commis une erreur au champ centre.

En plus de perdre pied avant d'atteindre le coussin, Barney a d ramper pour toucher le but avant de devancer de justesse un relais. Il est par la suite venu croiser le marbre sur un double de Richard Urena, mais il n'a pas été épargné par les moqueries de ses coéquipiers.

« Les partisans semblaient s'ennuyer alors j'ai voulu les réveiller un peu, a fait valoir en riant Barney. Il y a un petit virus qui se propage en ce moment. Je me suis levé du lit ce matin et mes jambes avaient l'air un peu molles. Mais bon, j'ai réussi à atteindre le troisième but et Urena m'a poussé à la plaque alors j'ai fait mon travail. »

Ryan Goins a frappé un circuit et il a produit deux points tandis que Marco Estrada a lancé pendant cinq bonnes manches pour les Blue Jays (67-77). Estrada (8-8) a alloué deux points et quatre coups sûrs tout en retirant sept frappeurs sur des prises. Le droitier s'est d'ailleurs amusé aux dépens de Barney.

« Pauvre gars. Je crois que nous allons voir cette glissade pendant plusieurs jours à la télévision, a blagué Estrada. Il s'est rendu au troisième coussin alors c'est tout ce qui compte. On dirait qu'il n'avait plus d'essence dans le réservoir. »

Estrada a porté à 3-0 sa fiche contre les Orioles cette saison et à 7-1 en carrière. Il a accordé trois points ou moins lors de huit de ses 10 derniers départs.

« Mon contrôle est vraiment revenu, a-t-il insisté. Je me sentais très bien aujourd'hui et lors de mon dernier départ aussi. C'est une année bizarre. J'ai connu des moments difficiles et je ne savais pas où la balle allait se diriger. »

Les Orioles ont placé le point égalisateur au deuxième coussin en neuvième manche, mais Dominic Leone a mis fin à la menace et il a enregistré un premier sauvetage cette saison.

Mark Trumbo a cogné une longue balle pour les Orioles (71-73). Jones et Caleb Joseph ont tous deux produit un point grâce à un simple.

Ubaldo Jimenez (5-10) a concédé trois points, six coups sûrs et deux buts sur balles en plus de cinq manches au monticule. Jimenez n'a pas été en mesure de répéter sa dernière performance au Rogers Centre, le 29 juin, alors qu'il avait blanchi les Blue Jays pendant huit manches.

Goins et Urena ont procuré une avance aux Blue Jays en deuxième manche, alors que les Orioles ont commis deux erreurs.

Goins a poussé Teoscar Hernandez au marbre en frappant un roulant. Hernandez s'était rendu au troisième coussin grâce à un double et une erreur de Trumbo.

Jones a réduit l'écart de moitié quand il a envoyé Manny Machado au marbre en quatrième manche, à la suite d'un simple.

Goins a redonné une priorité de deux points à sa troupe en frappant une longue balle en solo en fin de quatrième manche, mais Trumbo a répliqué dès la manche suivante, grâce à une claque sans équivoque au champ centre-gauche.

Les Blue Jays ont marqué en sixième manche contre leur ancien stoppeur, Miguel Castro. Joseph a cependant ramené les Orioles à un point en septième, en raison d'un simple productif.

Les Yankees gagnent, merci à Frazier
Sommaire

Todd Frazier a profité d'une erreur de Trevoe Plouffe après deux retraits pour cogner une longue balle de trois points et les Yankees de New York ont vaincu les Rays de Tampa Bay 5-1.

En raison de l'ouragan Irma qui sévit en Floride, la série a été déplacée au Citi Field de New York.

David Robertson (8-2) a lancé pendant deux manches et deux tiers en relève à CC Sabathia et il a ajouté la victoire à sa fiche.

Amorçant une séquence de 17 matchs sur 20 à New York, les Yankees se sont approchés à trois parties des Red Sox de Boston et du sommet de la section Est. Ils détiennent toutefois une avance de quatre matchs sur les Twins du Minnesota pour le premier rang donnant accès au duel éliminatoire de l'Américaine.

Les Rangers toujours au plus fort de la course
Sommaire

Delino DeShields a frappé une longue balle et les Rangers du Texas ont défait les Mariners de Seattle 5-3 pour remporter le premier de quatre affrontements entre deux équipes qui tentent de se tailler une place en séries dans l'Américaine.

Cole Hamels (10-3) a retiré sept frappeurs sur des prises en six manches et il a signé une première victoire à ses quatre derniers départs.

DeShields a réussi un simple sur un amorti en deuxième manche et il a contourné les sentiers à la suite d'un double de deux points de Shin-Soo Choo.

Deux manches plus tard, DeShields a réussi son cinquième circuit de la saison.

Alex Claudio a été parfait en neuvième manche pour inscrire un huitième sauvetage en 12 occasions. Les Rangers se sont approchés à deux parties des Twins du Minnesota pour le deuxième rang donnant accès au match éliminatoire de l'Américaine. Les Mariners sont à trois parties et demie.

Le partant des Mariners Ariel Miranda (8-7) a concédé quatre points, six coups sûrs et trois buts sur balles en une manche et deux tiers.