Toutes les vidéos du tournoi de golf du Canadien

Après avoir succédé à Michel Therrien en février dernier à titre d'entraîneur-chef, Claude Julien entamera une saison complète en 2017-2018 .

Malgré l'élimination des siens dès le premier tour des séries, il n’a toutefois pas l’intention de tout bousculer.

« En fin de saison, il y a des choses qu’on faisait déjà bien et qu’on ne veut pas changer, a-t-il expliqué lundi matin, lors du tournoi de golf annuel du club. Cette équipe-ci faisait quand même beaucoup de choses bien, alors ce sont des choses qu’on ne veut pas nécessairement changer. Mais on a regardé des éléments où on voulait peut-être s'améliorer et où on pensait qu’on pouvait être meilleurs. Ce sont des choses qu’on a faites durant le dernier mois avec les entraîneurs, on s’est rencontré à plusieurs reprises. On va faire quelques ajustements encore, mais je ne pense pas qu’on va voir une équipe chambardée avec toutes sortes de gros changements en ce qui a trait à la façon de jouer. »

Julien et son groupe ont entre les mains un atout important en Jonathan Drouin à l'attaque. Pas question de brimer sa créativité, mais tout le monde doit quand même jouer dans un certain cadre au sein du système, croit le pilote du CH.

« Un joueur comme Drouin, on veut qu’il soit capable de s’exprimer. On n’a jamais mis de menottes sur aucun joueur. Par contre, il y a une façon de jouer au hockey dans la Ligue nationale que toutes les équipes respectent. C’est tout ce qu’on demande aux joueurs. On est allé le chercher parce qu’il a beaucoup de talent. C’est un jeune joueur de 22 ans qui a un beau futur devant lui alors il ne faut pas le menotter. Au contraire, il faut l’encourager à bien jouer et à s’exprimer en même temps. »

Drouin n'est pas le seul de qui on attend une contribution offensive soutenue. Max Pacioretty et Alex Galchenyuk font partie des éléments clés dans le succès de l'équipe.

« On a des bons éléments, on a de bons joueurs rapides qui ont beaucoup de talent. Je l’ai dit il y a quelques semaines, en groupe on a quand même du bon talent offensif, maintenant c’est de donner la chance à plusieurs de ces joueurs de grandir, de s’améliorer avec l’expérience acquise dans les années passées. »

« On ne veut pas menotter Drouin Required Auth-CHECK»

Selon l’entraîneur, il y aura quelques batailles intéressantes à suivre durant le camp d’entraînement en vue d’un poste régulier.

« On a beaucoup de profondeur. Il y a beaucoup de joueurs qui vont être dans une bataille pour un poste. À la défense, je pense qu’on réalise le nombre de joueurs qui ont l’expérience de la Ligue nationale, mais on ne peut peut-être pas tous les garder. Même chose à l’avant. Pour moi, c’est intéressant de voir ce qui va se produire dans le camp d’entraînement. »

« Marc a apporté de bons changements » - G. Molson

Le président du Canadien de Montréal Geoff Molson s'est dit satisfait de l'équipe qui foulera bientôt la glace à l'approche de la nouvelle saison.

Plusieurs joueurs s'y sont greffés comme Jonathan Drouin, Karl Alzner Ales Hemsky, Mark Streit ou encore Joe Morrow notamment.

Geoff Molson et Marc Bergevin« Chaque année, il y a des raisons d’être optimistes. Marc a fait de bons changements. Marc et son équipe ont fait de leur mieux pour mettre la meilleure équipe sur la glace. »

L’une des nouveautés qui le réjouit particulièrement est l’arrivée de l'attaquant québécois Jonathan Drouin à Montréal.

« Tous nos joueurs ont beaucoup de pression. Drouin est jeune et énergique. Le conseil que je peux lui donner est de rester humble et d’être un bon coéquipier. J’étais habitué de le voir jouer contre nous et il était assez bon, en espérant que ça continue. C’est vraiment excitant de voir un joueur québécois avec tout ce talent avec nous. Dans les années 70-80, c’était plus fréquent que maintenant. Il va être sous les projecteurs comme les autres vedettes de notre équipe. C’est quelque chose à laquelle il devra s’ajuster. »

Comme plusieurs, Molson a par contre été déçu de voir le défenseur Andrei Markov partir, mais il croit que le CH saura compenser sa perte.

« Je suis satisfait du travail de Bergevin »

« Markov a été un Canadien toute sa carrière, il va manquer à l’organisation. Nous allons faire de notre mieux pour surmonter ça. J’ai eu une bonne conversation avec lui et je lui ai souhaité bonne chance. Je lui ai dit qu’il était toujours la bienvenue avec le CH. »

À travers cela, une chose demeure constante : la présence stable et rassurante de Carey Price devant le filet. Ce dernier a signé une prolongation de huit ans et 84 millions $.

« Carey et nous avons eu quelques discussions, il voulait rester un Canadien pour le reste de sa carrière. Marc a fait en sorte que ça arrive et nous sommes vraiment excités de l’avoir pour neuf années supplémentaires. »

Si Molson se dit optimiste, disons qu’il n’a pas voulu trop se mouiller quant aux aspirations de l’équipe.

« J’ai l’air de me répéter. Il faut commencer en force et bâtir du momentum. On ne veut pas placer la barre trop haute, mais évidemment on veut faire les séries. Ensuite tout est possible. Pensons aux Predators de Nashville, je pense qu'ils étaient huitièmes de leur association, mais ils ont quand même fait la finale de la Coupe Stanley. »