Je pense que Jonathan Drouin va avoir droit à une vraie chance au poste de joueur de centre. Le Canadien a vécu l'expérience d'Alex Galchenyuk l'an dernier où l'on jouait un peu à la chaise musicale avec lui. On a manqué de patience avec le numéro 27. Cette fois, je crois que Drouin va avoir une chance réelle de s'exprimer avec Max Pacioretty.

À mes yeux, la vraie question aurait dû être de savoir, qui va jouer à la droite de Drouin? On a aussi entendu Claude Julien déclarer qu'il ne fermait pas la porte à un retour au centre de Galchenyuk. Si Drouin n'arrive pas à s'acclimater, peut-être qu'on va le ramener à la gauche de Galchenyuk. On voit donc que la porte n'est pas fermée à Galchenyuk malgré tout.

Pour Galchenyuk, c'est l'histoire de sa carrière à Montréal de ne pas savoir quel type d'utilisation on va en faire. Cette année cependant, il est déjà fixé parce qu'il sait qu'il va amorcer la saison sur le flanc gauche. Quelque part, ça doit le rassurer. Si jamais il était muté au centre, il devrait alors voir dans la décision de son entraineur, une forme de reconnaissance pour son bon travail. Mais tout cela dépend comment, Julien lui a expliqué la situation.

Sous la gouverne de Julien, ce n'est pas un recommencement pour Galchenyuk qui est avec l'équipe depuis cinq ans. Le pilote l'a vu à l'oeuvre quand il dirigeait les Bruins de Boston. Il veut maintenant voir ce que son attaquant peut lui apporter sur l'aile gauche au sein de l'un des deux premiers trios.

L'optimisme de Carey Price

Le gardien Carey Price sait qu'il est toujours un portier de premier plan qui pourra compter sur Shea Weber et Jeff Petry devant lui. Il y a aussi Karl Alzner, qui n'est pas mauvais du tout, mais Price pourrait toutefois se rendre compte que certains arrières ne sont pas bonne chaise. Jordie Benn est bon lorsqu'il joue sur le troisième duo de défenseurs, car les choses se compliquent lorsqu'il évolue sur l'un des deux premiers duos de la brigade défensive.

Si tout le monde est dans la bonne chaise, ça devrait aller, mais il y a des points d'interrogation. D'abord, on ignore avec qui Weber va jouer. Est-ce que ce sera Alzner ou un jeune? On ne le sait pas. Au moins, la présence de Price amène une certaine stabilité.

Comme bien des observateurs, je ne dirai pas que le Canadien est meilleur que l'an passé à la ligne bleue. Je vais me garder une petite gêne! Il ne faudrait surtout pas minimiser le départ d'Andrei Markov qui est âgé de 39 ans. Le Russe est un joueur intelligent qui passait bien la rondelle et qui temporisait bien le jeu. On peut éparpiller son temps de jeu chez d'autres défenseurs, mais du temps de jeu de la qualité que Markov donnait, ça va être beaucoup plus difficile. Et dans la relance du jeu, Markov était un maitre.

https://www.instagram.com/p/CBl-tZHHxN1/?utm_source=ig_embed

Le retour en force de Brendan Gallagher

S'il parvient à éviter les blessures, je pense que Brendan Gallagher peut rebondir. On sait que l'an dernier, les choses ont été plus difficiles pour lui par moment. C'est un joueur qui n'hésite pas à aller se positionner devant le filet et qui ne craint pas les contacts. Il y a quatre ans, il a touché la cible 24 fois, ce qui a peut-être donné une fausse illusion de ce qu'il pouvait amener à l'équipe. Sa véritable contribution est sans doute plus basse, mais une chose est sure avec lui, c'est qu'il va se présenter tous les matchs avec beaucoup d'émotions.

Gallagher n'est pas un joueur de premier trio, mais il peut rendre de précieux services en avantage numérique. En plus, on peut se fier à lui autant à la maison que sur la route.

Gallagher est usé malgré son jeune âge compte tenu du style de jeu qu'il préconise. Qui sait, il pourrait être impliqué dans une transaction si jamais Artturi Lehkonen se développait du côté droit. Il y a aussi un gars comme Andrew Shaw qui est là. Michael McCarron pourrait aussi se développer, mais avant de passer Galagher dans un échange, il faut s'assurer d'obtenir quelque chose de potable en retour du coeur et de l'âme de ton équipe.

La marge de manoeuvre

Le directeur général Marc Bergevin sait qu'il peut compter sur une marge de manoeuvre d'environ 8,4 millions de dollars sur la masse salariale pour l'aider à aller chercher un ou des joueurs qui pourront aider le Canadien à atteindre les séries.

Je m'attends à ce qu'il utilise cet argent de façon intelligente, car Bergevin sait très bien qu'il a encore besoin d'aide à la ligne bleue et en attaque. Le parton de l'équipe sera prudent avec l'argent, mais si une occasion se présentait à lui, il sait qu'il a le coussin nécessaire pour lui faciliter la vie.

Le camp des recrues

Je n'ai pas assisté à tout le camp des recrues à Toronto, mais de ce que j'ai vu, j'ai bien aimé l'arrière Noah Juulsen. Le gardien Michael McNiven a été bon. J'ai bien aimé son art de relancer le jeu. Victor Mete était aussi très intéressant à regarder. Daniel Audette a été extraordinaire. Il a très bien joué.

Dans l'ensemble, je pense que la relève s'annonce bien pour le Canadien, mais cette relève est très jeune. C'est encourageant pour tous les partisans, mais je ne sais pas s'il y a quelqu'un qui peut aider le club très rapidement. Il faudra peut-être patienter deux ou trois ans encore.

*propos recueillis par Robert Latendresse